Accueil commune

Communauté de communes - Pays de la Zorn

SITE OFFICIEL MAIRIE HOHATZENHEIM

Histoire de Village


L’histoire de Hohatzenheim est fortement liée à celle de son église qui a été classée monument historique en 1898.


 

Son nom d’abord.


Selon des études épistémiologiques, le nom actuel de la commune signifie « Haut lieu des dieux ». Ce nom a beaucoup évolué au cours des siècles. La première citation du village dans les écrits date de 786 et apparaît sous le nom de Atzenheim. Ce nom provient de l’ancien allemand « assen » qui signifie « Dieux » ; le village était donc nommé « La maison des dieux » en raison du sanctuaire romain trônant sur la colline. Si la première citation date du 8ème siècle, nous savons en effet que les lieux ont été habités bien avant et notamment durant la période romaine car des fouilles ont mis à jour les fondations d’un temple romain à l’emplacement de l’actuel cimetière.

 

L’orthographe du nom a beaucoup changé au fil des siècles notamment à cause de la transmission orale de ce genre de données à ces époques lointaines. C’est finalement en 1494 que Hohatzenheim prendra son nom actuel.

Après cette première citation en 786 pendant l’époque Franque, c’est sous le Saint Empire Romain Germanique qu’est construit l’église actuelle propriété de l’évêché de Metz. Alors que l’Alsace vit l’ascension de la Dynastie de Lichtenberg au 14ème siècle, de nombreux châteaux forts sont construits dont celui de Hohatzenheim, en face de l’église, à l’emplacement de l’actuel restaurant Burgritter, qui sera détruit en 1365 par les Strasbourgeois.

 

Hohatzenheim était sous tout le Moyen Age église mère de 5 communes (Wingersheim, Mittelhausen, Waltenheim et le village de Baumgarten aujourd’hui disparu) jusqu’en 1587, date à laquelle Wingersheim ainsi que Mittelhausen et Hohatzenheim passent au protestantisme. La suite de l’histoire est moins réjouissante avec la Guerre de Trente qui décime l’Alsace et notamment Hohatzenheim où il ne restera que 2 habitants en 1644. Au passage, Hohatzenheim redevient Catholique en 1687 et le restera jusqu’à aujourd’hui.

 Au premier recensement de la population en 1792, Hohatzenheim compte 199 habitants. C’est à cette époque, sous la Révolution Française, que le maire de Hohatzenheim, Nicolas Blaise sera guillotiné dans la cour de l’actuelle école pour avoir été dénoncé royaliste. Sa tombe est visible au cimetière de Hohatzenheim et dénonce la cruauté de son bourreau, Eulogius Schneider qui sera guillotiné à son tour l’année suivante à Paris.

Le village entre ensuite dans une période calme qui sera uniquement marquée par des restaurations nécessaires de l’église qui est presque en ruine en 1842 et par la construction de la nouvelle école en 1852.

L’évolution de la population est très stable, les recensements successifs oscillent entre 190 et 220 habitants.

Pendant la 2ème guerre mondiale, les enrôlés de Hohatzenheim se battront en Russie, Yougoslavie et en Italie. Le couvent servira pendant cette triste époque de cachette à quelques clandestins recherchés par les Allemands. Le lendemain de la libération de Strasbourg, le 24 novembre 1944, le premier char américain entre dans Hohatzenheim. 

Pour plus d'informations sur l'histoire de Hohatzenheim, nous vous invitons à consulter le site de M. Bertrand JOST, dont la famille est originaire de notre village. Cliquer ici



                      HOHATZENHEIM


Blason_Hohatzenheim-67207


Armoirie :

Création d'armes composées de celles de l'ancien comté de Dabo et des sires de Lichtenberg dont la village était un fief.

Parti au premier d'or à la bande de gueules, au deuxième d'argent au lion de sable et à la bordure de gueules.